Pratiques manuelles préconisées pour remédier à certaines douleurs ou pathologies, l’étiopathie et l’ostéopathie sont deux pratiques différentes, bien que toutes deux soignent uniquement par traitement manuel. Permettant de soulager le corps par de simples manipulations, elles sont pourtant distinctes. 

Qu’est-ce que l’étiopathie ?

L’étiopathie a été inventée par un français, Christian Trédaniel en 1963. Cette pratique se base sur le fait de déterminer en amont les causes des maux ressentis par le patient afin de pouvoir y remédier correctement. Pour se faire, l’étiopathe utilise des gestes transmis de génération en génération tout en prêtant une oreille attentive au témoignage du patient et en tenant compte des symptômes dont il souffre. A la lumière des connaissances  scientifiques du moment l’étiopathie a adapté ses techniques afin d’être plus performante et d’élargir son domaine d’application. Les soins pratiqués lors d’une séance d’étiopathie sont uniquement manuels. Grâce aux diverses techniques, le praticien tente de rétablir la mobilité des systèmes articulaires ou viscéraux. On peut avoir recours à un étiopathe pour : 

  • soulager des troubles articulaires ;
  • atténuer des douleurs musculaires ;
  • soigner des problèmes digestifs ;
  • améliorer le système circulatoire ;
  • résoudre certains problèmes respiratoires, etc…

Ne pas confondre étiopathie et ostéopathie

Si vous souhaitez faire pratiquer quelques séances, vous devrez prendre soin de choisir un professionnel diplômé sur le site www.étiopathie.com répertoriant les étiopathes diplômés et membre du registre national des étiopathes. En France, la formation est uniforme et se fait lors d’un cycle d’étude de 6 ans proposé dans quatre facultés après le baccalauréat. Pour être ostéopathe, il faut préparer le diplôme qui s’obtient au bout de 5 ans d’études supérieures. Les écoles d’ostéopathie dispensent des enseignements variés et des formations qui peuvent être différentes selon les établissements. 

S’ils ne sont pas remboursés par la sécurité Sociale, de nombreuses mutuelles prennent dorénavant en charge les honoraires des étiopathes et ostéopathes. 

La méthode d’analyse de l’étiopathie est spécifique, notamment basé sur un raisonnement causal. Le praticien prendra en considération les caractéristiques propres à chaque patient dans le but de retrouver une fonction optimale du système traité.