Hans Krebs : biographie et découvertes

Hans Adolf Krebs est né en le 25 août 1900 à Hildesheim en Allemagne. C’est dans cette ville qu’il a grandi avant de partir étudier la médecine en 1918 à l’Université de Göttingen puis celle de Fribourg-en-Brisgau et de Berlin.

Il obtient son diplôme de médecine en 1925 à l’Université de Hambourg. De retour à Berlin, il se met à étudier la chimie.

En 1926, il travaille avec le professeur Otto Heinrich Warburg qui obtiendra le Prix Nobel de médecine en 1931. En 1930, il rejoint l’hôpital municipal d’Altona à Hambourg puis l’Ecole de biochimie de Cambridge en Angleterre en 1933.

Hans Krebs

De la médecine à la biochimie

Hans Krebs est ensuite nommé professeur en pharmacologie à l’Université de Sheffield et devient responsable du département de biochimie en 1938, puis professeur de biochimie à l’Université d’Oxford. Il dirige alors l’unité de recherches consacrée au métabolisme cellulaire.

Ces travaux portent notamment sur la synthèse de l’urée chez les mammifères, le mécanisme d’oxydation des denrées alimentaires et la respiration cellulaire. En 1932, il décrit le cycle métabolique de l’urée localisé dans le foie.

En 1937, il publie ses recherches sur les processus chimiques complexes qui fournissent de l’énergie aux organismes vivants.

Prix Nobel de médecine

Grâce à ces travaux plus connus sous le nom de cycle de Krebs ou cycle de l’acide citrique, Hans Krebs reçoit le Prix Nobel de Médecine en 1953.

Oxford

Anobli en 1958, il est titulaire de diplômes honorifiques des universités de Chicago, Fribourg-en-Brisgau, Glasgow, Jérusalem, Leicester, Londres, Paris et de Sheffield.

Père de trois enfants, il s’est éteint le 22 novembre 1981 à Oxford en Angleterre.

Alfred Nobel

En 2015, sa médaille de Prix Nobel de médecine a été vendue plus de 380.000 euros aux enchères à Londres par Sotheby. L’argent a été confié à la Sir Hans Krebs Trust, organisation qui accorde des subventions aux chercheurs en sciences biomédicales.

En savoir plus

Discours de Hans Krebs lors de la cérémonie des Nobel à Stockholm le 10 décembre 1953 (en anglais) et présentation de ses travaux sur le cycle de Krebs (PDF en anglais).